Val d’Isère

Situé à 1850 m d’altitude, dans les Alpes du Nord, en Savoie. La station est réputée pour son domaine skiable exceptionnel au cœur de l’espace Killy. Certainement pas « show off » mais véritablement sportive, Val d’Isère est destiné aux vrais amoureux de la montagne. On y cultive le goût des sensations et de l’essentiel. On goûte aux plaisirs de la montagne toute l’année. La glisse l’hiver (ski, snowboard…) et les randonnées, le rafting ou le parapente à la belle saison.

 

Histoire

En 1920, Val d’Isère n’était qu’ un petit village niché au creux d’une vallée. Ce village, vivait au rythme des saisons. Ses habitants “hibernaient”, engourdis sous la neige pendant 8 mois de l’année et profitaient de la courte période d’été pour “aller aux champs”, broder des ouvrages de dentelles ou produire des fromages. Cette vie rude ne laissant que peu d’avenir aux jeunes, le village perdait ses habitants.

C’est alors qu’apparut la mode des vacances aux sports d’hiver. Val d’Isère profita de plusieurs facteurs favorables : Sa 1ère chance, fut son site considéré dès 1930 comme l’un des plus favorables à la pratique du ski : longue durée d’enneigement, bonne exposition des pentes, champs de neige nombreux et étendus. Sa 2ème chance fut la construction de la route de l’Iseran, inaugurée en 1937, qui eut poureffet d’ouvrir la vallée. La 3ème chance de Val d’Isère fut l’acharnement de quelques passionnés tels que Charles Diebold ou M. & Mme Jacques Mouflier, qui, soutenus par le Maire de l’époque Nicolas Bazile, employèrent toute leur énergie pour faire du village de Val d’Isère une station de renommée internationale.

Mais la tache fut rude. Il fallut partir d’une situation cadastrale morcelée, d’une commune ne disposant ni d’eau, ni d’électricité et encore moins d’une route accessible, combattre à la fois l’altitude, le climat, l’isolement, compter avec les vieilles coutumes et prévoir à long terme le développement de la station et de son équipement. C’est lors de l’après-guerre que Val d’Isère devint réellement opérationnelle.

Dès lors, les clients affluèrent et Val d’Isère bâtit peu à peu sa notoriété internationale grâce à son domaine skiable d’exception et à son village accueillant. Parallèlement à ce développement, des champions véhiculèrent la notoriété de la station (1948 – Henri Oreiller : 2 médailles d’or olympique. Années 60 – Les soeurs Goitschel : championnes olympiques. JO de 1968 – Jean Claude Killy : 3 médailles d’or olympique.) Durant les années 80, en vue des JO de 1992 et sous l’impulsion du Maire M. A. Degouey, le centre de la station est réorganisé et de nouvelles constructions voient le jour. Une nouvelle génération de champions entretient la flamme (P. Bianchi, M. Bozzetto, P. Paquin, I. Jacquemod).